Mort subite

Mort subite

Álvaro Enrigue

Le 4 octobre 1599, à midi tapant, sur les cours de tennis de la Plaza Navona, deux hommes s’apprêtent à défendre leur honneur à coups de raquette. L’un est un poète espagnol, voyou et criminel à ses heures, dont les vers traverseront les siècles. L’autre est le plus prisé et le plus canaille des peintres de Rome. À lui seul, il a posé les fondements de la peinture moderne.

Les...

Traduit par Serge Mestre

Édition papier

Date de parution : 07/01/2016

Prix : 21,00 €

Format : 20.5 x 14 cm, 320p.

ISBN : 978-2-283-02824-7

    « Un roman aussi original que virtuose. »

    , Books

    « Une ébouriffante leçon d'histoire et de littérature. »

    Ariane Singer, Le Monde des Livres

    « Une fable décapante. »

    Marine de Tilly, Transfuge

Le 4 octobre 1599, à midi tapant, sur les cours de tennis de la Plaza Navona, deux hommes s’apprêtent à défendre leur honneur à coups de raquette. L’un est un poète espagnol, voyou et criminel à ses heures, dont les vers traverseront les siècles. L’autre est le plus prisé et le plus canaille des peintres de Rome. À lui seul, il a posé les fondements de la peinture moderne.

Les trois sets de ce match imaginaire entre Quevedo et Le Caravage, et le mystère qui entoure les véritables raisons de leur querelle forment le cœur du roman kaléidoscopique d’Álvaro Enrigue : des destins mêlés de Cortés et de l’Empire aztèque aux cruels errements matrimoniaux d’Henri VIII en passant par les secrets de la papauté et les vies dissolues de nos deux duellistes, Mort subite explore ce moment charnière de l’histoire, la Renaissance, à travers le prisme le plus inattendu et le plus original qui soit : cette fièvre nouvelle qui s’est emparée du monde - le tennis.

Dans la grande tradition de l’esperpento ibérique, Mort subite est une époustouflante satire postmoderne qui rebat les cartes de l’histoire pour mieux éclairer nos vacillements contemporains.