L’Homme inachevé

L’Homme inachevé

Nissim Ezéchiel

Nessim Ezekiel, né en 1924 et mort récemment, a été un poète marquant de la littérature indienne contemporaine. Il appartenait à une très ancienne minorité juive de Bombay : les B’nei Israël. Il a beaucoup contribué à la création de la littérature indienne en langue anglaise. Une littérature qui reste fondamentalement nationale, mais qui se sert d’une langue universelle pour...

Traduit par Emmanuel Moses

Édition papier

Date de parution : 18/10/2007

Prix : 10,15 €

Format : 15.5 x 10 cm, 144p.

ISBN : 978-2-283-02264-1

Nessim Ezekiel, né en 1924 et mort récemment, a été un poète marquant de la littérature indienne contemporaine. Il appartenait à une très ancienne minorité juive de Bombay : les B’nei Israël. Il a beaucoup contribué à la création de la littérature indienne en langue anglaise. Une littérature qui reste fondamentalement nationale, mais qui se sert d’une langue universelle pour se faire entendre dans l’ensemble du sous-continent indien et, bien entendu, à l’étranger. Ses auteurs n’imitent plus les modèles anglo-saxons (ce qui avait été le cas durant quelques décennies), ils ont trouvé un équilibre original. Nissim Ezekiel, animateur de la révolution moderniste dans la poésie de son pays, est un poète dont l’inspiration reste indienne, alors que l’expression nous est familière. Qu’il s’exprime en vers libres ou en mètres plus classiques, Nissim Ezekiel nous est immédiatement intelligible, et ce qu’il dit nous concerne.

Sur notre Instagram