Les ruses de la nature

Les ruses de la nature

Martin Stevens

Le monde naturel apparaît encore trop souvent comme le règne de l’harmonie et de la concorde. En réalité, la tricherie et la tromperie sont monnaie courante et les animaux comme les plantes déploient des trésors de ruses d’une variété inimaginable pour se protéger, faire élever leurs jeunes, attirer des proies ou séduire un partenaire...

Les coucous pondent dans le nid...

Traduit par Cécile Leclère

Édition papier

Date de parution : 11/01/2018

Prix : 22,00 €

Format : 20.5 x 14 cm, 336p.

ISBN : 978-2-283-03079-0

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 11/01/2018

Prix : 14,99 €

ISBN : 978-2-283-03141-4

    « Un essai captivant […] Martin Stevens nous dit tout dans ce livre qui s’impose comme une synthèse sur le sujet. L’ouvrage s’inscrit dans la tradition des essais anglo-saxons qui vulgarisent la science par l’anecdote tout en s’appuyant sur les recherches les plus pointues. »


    Laurent Lemire. Livres Hebdo.


     


    « Un document passionnant qui passe en revue la plupart des tactiques trompeuses pratiquées à grande échelle dans le monde vivant. »


    Françoise Menier. Lire.


     


    « Travail de bénédictin autant qu’œuvre de vulgarisation, Les Ruses de la nature rend compte de la vivacité des énigmes du monde naturel. »


    Guillaume Rizza. Le Monde science & médecine.


     


    « Ce livre, basé sur des études scientifiques, vous fera vous balader dans les bois, les prés et les profondeurs sous-marines accompagnés d’un nouveau sens : l’observation. »


    Antoine Tracol, Librairie Au détour des mots (Tournon-sur-Rhône). Page des Libraires.

Le monde naturel apparaît encore trop souvent comme le règne de l’harmonie et de la concorde. En réalité, la tricherie et la tromperie sont monnaie courante et les animaux comme les plantes déploient des trésors de ruses d’une variété inimaginable pour se protéger, faire élever leurs jeunes, attirer des proies ou séduire un partenaire...

Les coucous pondent dans le nid d’autres oiseaux ; des papillons inoffensifs arborent les mêmes motifs que des insectes toxiques et échappent ainsi à leurs prédateurs ; certains poissons mâles se « déguisent » en femelles, ce qui leur permet de devancer leurs rivaux et de se reproduire ; et, les végétaux n’étant pas en reste, des orchidées diffusent le même genre d’odeur que des insectes femelles, attirant ainsi les mâles qui les polliniseront en passant d’une fleur à l’autre…

L’auteur décrit avec brio ces adaptations remarquables, explique leur apparition et détaille leur perfectionnement dans le cadre d’une lutte permanente entre proie et prédateur ou entre hôte et parasite, en s’appuyant sur les travaux des biologistes, depuis Alfred Wallace jusqu’aux chercheurs actuels. Il raconte les multiples exemples de farces et attrapes inventées au fil de la vie, et montre que la mystification est l’un des moteurs essentiels de l’évolution et de l’adaptation.