Hugo

Michel Butor

Dans la vie d’un lecteur, certains auteurs occupent une place à part : lectures inaugurales, compagnons de tous les jours, sources auxquelles on revient. La collection « Les auteurs de ma vie » invite de grands écrivains contemporains à partager leur admiration pour un classique, dont la lecture a particulièrement compté pour eux.

Michel Butor a fouillé, remué les vieux cartons du...

Édition papier

Date de parution : 03/03/2016

Prix : 12,00 €

Format : 19 x 11.5 cm, 208p.

ISBN : 978-2-283-02885-8

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 07/03/2016

Prix : 7,99 €

ISBN : 978-2-283-02985-5

    « On parcourt donc avec plaisir et curiosité ces extraits, mêlant à l'enthousiasme de la (re)découverte la joie de lire encore les commentaires qu'en fait Michel Butor, lequel sait lier remarques techniques et stylistiques précises et interprétations sensibles du texte. »


    Florence Bouchy. Le Monde des Livres.


     



    « Hugo, agréable et rafraîchissant, facilitera un retour aux sources hugoliennes. »


    Thierry Clermont. Le Figaro Littéraire.


     



    « Les deux hommes ont bien des points communs : leur œuvre gigantesque, leur attention au monde, leur curiosité effrénée qui leur donne envie de toucher à tous les domaines de la création. »


    Christine Ferniot. Lire.


     



    « Nous avons tous un écrivain dont les textes furent pour nous bien plus qu’une simple rencontre. Lorsque nous en parlons, nos yeux s’illuminent, le verbe s’accélère, les émotions remontent à la surface. Ce sont les auteurs de notre vie. »


    Aurélie Janssens, Librairie Page et Plume (Limoges). Page des Libraires.

Dans la vie d’un lecteur, certains auteurs occupent une place à part : lectures inaugurales, compagnons de tous les jours, sources auxquelles on revient. La collection « Les auteurs de ma vie » invite de grands écrivains contemporains à partager leur admiration pour un classique, dont la lecture a particulièrement compté pour eux.

Michel Butor a fouillé, remué les vieux cartons du grenier hugolien qui regorge de surprises, livrant au lecteur de longs extraits, souvent inattendus, et même quelques dessins.

« Il en fait trop : non seulement le théâtre, mais le roman, non seulement les invectives, mais les chansons, les petites épopées, mais le promontoire du songe ; non seulement la littérature mais le dessin. Il finira par nous prendre toute la place ! »