De Mâle en père

De Mâle en père

Frank Cézilly

Tout père est un mâle mais tout mâle n’est pas forcément un père !

Certes, dans la nature, les femelles sont en moyenne plus impliquées que les mâles dans les soins parentaux, mais cette règle souffre de très nombreuses exceptions. Comment expliquer ce phénomène ? Pourquoi et comment, au cours de l'évolution, les mâles ont-ils dépassé chez plusieurs espèces le simple rôle de...

Édition papier

Date de parution : 20/02/2014

Prix : 19,00 €

Format : 20.5 x 14 cm, 272p.

ISBN : 978-2-283-02598-7

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 20/02/2014

Prix : 13,99 €

ISBN : 978-2-283-02774-5

    « À l'heure où hommes et femmes s'interrogent sur le rôle du père et de la mère, ce livre offre un bouquet de réponses, passionnantes, cocasses. »

    , Ouest France

    « Voilà un livre très utile pour répondre à tous ceux qui voudraient que les rôles des mères et des pères soient justifiés par un prétendu ordre naturel. »

    , Charlie Hebdo

    « Précise et ludique, son étude nous offre ainsi quelques scoops. […] En somme, inutile d'en appeler aux lois de la nature pour enfermer la famille dans des carcans ! »

    , Le Point références

Tout père est un mâle mais tout mâle n’est pas forcément un père !

Certes, dans la nature, les femelles sont en moyenne plus impliquées que les mâles dans les soins parentaux, mais cette règle souffre de très nombreuses exceptions. Comment expliquer ce phénomène ? Pourquoi et comment, au cours de l'évolution, les mâles ont-ils dépassé chez plusieurs espèces le simple rôle de géniteurs pour devenir de bons pères de famille ? Et en quoi l'observation de la nature est-elle pertinente pour mieux comprendre le rôle des pères au sein de notre propre espèce ?

Cette histoire naturelle du comportement paternel s’appuie sur de très nombreux exemples de pères, des plus édifiants aux plus insolites, allant des invertébrés jusqu'à l'homme. Au moment où notre société s'interroge sur l'évolution des mœurs familiales, elle donne à réfléchir sur l'intérêt et les limites des comparaisons entre l'homme et l'animal, et montre que la valeur d'exemple du vivant réside avant tout dans sa diversité.