Captain Teacher

Captain Teacher

Raphaël Krafft

Préface de François Sureau

En décembre 2009, Raphaël Krafft s’engage dans l’armée française pour aider la Légion étrangère à créer une radio communautaire dans une région reculée d’Afghanistan. Pour cela, il est incorporé dans le 2e Régiment étranger d’infanterie.

Journaliste devenu officier de Légion, situation inédite, il observe les interactions de l’armée...

Édition papier

Date de parution : 19/09/2013

Prix : 20,00 €

Format : 20.5 x 14 cm, 304p.

ISBN : 978-2-283-02695-3

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 19/09/2013

Prix : 14,99 €

ISBN : 978-2-283-02710-3

    « Raphaël Krafft ne fait jamais du journalisme comme les autres. […] On le retrouve cette fois en Afghanistan, avec l’uniforme de la Légion étrangère, à animer une radio communautaire au cœur de la guerre. Il raconte cette expérience dans un livre captivant, Captain Teacher, une radio communautaire en Afghanistan. »

    Pierre Haski, Rue 89

    « Son récit est émouvant et poignant. Krafft aime les hommes, va à leur rencontre, se les collete, obéit aux ordres, conteste quelquefois (avec la formule idoine), respecte et forme les autochtones les plus disponibles et ouverts au projet, surprend la hiérarchie militaire, gagne la confiance de l'équipe mise en place, se donne sans compter, respecte et se plie aux us et coutumes de la "Grande muette", affirme la nécessité impérative de se déjouer de la propagande, jubile à bricoler une radio artisanale où il faut tout inventer pour attraper les auditeurs […]. »

    , Radio Fañch

Préface de François Sureau

En décembre 2009, Raphaël Krafft s’engage dans l’armée française pour aider la Légion étrangère à créer une radio communautaire dans une région reculée d’Afghanistan. Pour cela, il est incorporé dans le 2e Régiment étranger d’infanterie.

Journaliste devenu officier de Légion, situation inédite, il observe les interactions de l’armée française et des Afghans. À Radio Surobi, voulue par la Légion comme une radio libre en langue pashtô, le capitaine Krafft devient « Captain Teacher » pour les Afghans qu’il forme au journalisme. La création de ce média leur permettra de libérer leur parole et d’offrir un nouveau regard sur leur pays.

Après le départ de la Légion, Raphaël Krafft, resté en Afghanistan, doit défendre la liberté éditoriale de Radio Surobi face à une armée française désireuse de la prendre en main. Son récit témoigne des paradoxes de la liberté d’expression en temps de guerre.