Les luminaires -
  • feuilleter
  • Roman
  • Littérature étrangère
  • Date de parution : 01/01/2015
  • Format : 14 x 20,5 cm, 992 p., 27.00 €
  • ISBN 978-2-283-02648-9
Les luminaires
Eleanor Catton
Traduit par Erika Abrams

Langue d’origine : Anglais (Nouvelle-Zélande)

 

Man Booker Prize for Fiction 2013

 

Nouvelle-Zélande, 1866. En pleine ruée vers l’or, l’île voit débarquer sur ses côtes tout ce que la vieille Europe compte d’ambitieux et de désespérés. Parmi eux, Walter Moody, un jeune britannique ruiné bien décidé à trouver fortune accoste au port d’Hokitika, sur la côte Ouest, après un éprouvant voyage. Mais une étrange assemblée l’attend dans le petit hôtel où il a trouvé refuge. Là, dans une atmosphère des plus tendues, douze hommes du cru tiennent une réunion secrète pour tenter d’élucider des faits étranges qui agitent la communauté depuis plusieurs semaines. Un riche notable a disparu, une prostituée a tenté de mettre fin à ses jours, et on a découvert une immense fortune dans la maison d’un pauvre ivrogne, mort lui aussi. Moody succombe bientôt à l’irrésistible attrait du mystère et se retrouve plongé dans un entrelacs d’intrigues et de destins vertigineux.

Formidable restitution des grands romans anglo-saxons du XIXe siècle, Les Luminaires est une narration ambitieuse dont la structure emprunte à l’astrologie pour livrer un inoubliable roman d’amour, une histoire de fantômes, de pouvoirs et d’énigmes insolubles campés dans une Nouvelle-Zélande ou la fièvre de l’or est reine.

ils en parlent…
  • « Eleanor Catton est la révélation étrangère de cette rentrée. »

    Thomas Mahler. Le Point.

     

    « Eleanor Catton, 29 ans, signe un roman de presque 1000 pages, haletant et brillant. La nouvelle Donna Tartt ?  »

    Marguerite Baux. Elle.

     

    « Les luminaires s’imposent comme l’une des œuvres les plus audacieuses et ambitieuses lues depuis longtemps. Un objet littéraire à la fois conceptuel et profondément feuilletonesque. »

    Baptiste Liger. Lire.

     

    « Avec Les luminaires, roman colossal, Eleanor Catton réussit la prouesse de nous entraîner dans un jeu de piste terriblement excitant. Chaque page y procure l’envie irrépressible de s’aventurer dans ce monde foisonnant et peuplé de mystères. »

    Sélection de la Librairie L’Arbre à lettres pour le magazine Transfuge.

     

    « Les luminaires est une redoutable machine narrative construite avec une remarquable précision. […] En se faufilant entre les événements, en les reliant sur terre et dans les constellations, on découvre les faces cachées d’un univers fictionnel riche de toutes ses strates. Un exploit littéraire, en somme. »

    Pierre Maury. Le Soir. (Belgique)

     

    « On plonge dans Les luminaires comme dans un grand roman à énigme au souffle addictif et mystérieux, à l’improbable rencontre entre le grand Wilkie Collins et Twin Peaks. Les pieds dans la boue, la tête dans les étoiles. »

    Ysaline Parisis. Focus Vif. (Belgique)

     

    « Les luminaires se déploie en douceur. Presque aimablement. Ce livre est une main tendue. Une main rassurante, aux longs doigts recouverts d’une pellicule de poudre et d’histoire. »

    Nils C. Ahl. Le Monde des Livres.

     

    « Restons toutefois simple  : ce livre est brillant  ! […] Avec Les luminaires on retrouve cet enchantement presque enfantin de la lecture  : être embarqué loin, loin… L’aventure, l’amour, le mystère… »

    Marie-Laure Turoche, Librairie L’Écriture (Vaucresson). Page des Libraires.

     

    « Un récit étonnant de maîtrise, écrit dans une langue qui pourrait être « d’époque » sans jamais tomber dans le « à la manière de ». »

    Alexis Liebaert. Marianne.

     

    « Fresque historique, polar, pastiche de roman victorien et astrologique, voici un Booker Prize très brillant. »

    Books.

Podcast - Eleanor Catton à la Librairie Shakespeare & Cie le 24/11/2014 (en anglais)
Feuilletez les premières pages du livre !
Vidéo : interview d’Eleanor Catton par la Librairie Mollat
À propos de l'auteur
Existe aussi
Du même auteur
Plus de titres