La Prière des oiseaux -
  • feuilleter
  • Roman
  • Littérature étrangère
  • Date de parution : 03/01/2020
  • Format : 14 x 20,5 cm, 528 p., 25,00 EUR €
  • ISBN 978-2-283-03234-3
La Prière des oiseaux
Chigozie Obioma
Traduit par Serge Chauvin

FINALISTE DU MAN BOOKER PRIZE 2019

 

Chinonso, un éleveur de volailles du Nigeria, croise une jeune femme sur le point de se précipiter du haut d’un pont. Terrifié, il tente d’empêcher le drame et sauve la malheureuse Ndali. Cet épisode va les lier indéfectiblement. Mais leur union est impossible : Ndali vient d’une riche famille et fréquente l’université, alors que Chinonso n’est qu’un modeste fermier…

 

De l’Afrique à l’Europe, La Prière des oiseaux est une épopée bouleversante sur la question du destin et de la possibilité d’y échapper.

ils en parlent…
  • « Mythologie igbo et odyssée homérique se mêlent dans La Prière des oiseaux, sublime et foisonnant roman du Nigérian Chigozie Obioma […] un livre sur l’impossibilité de dépasser son destin, sur la folie qu’ont les humains d’aimer et de croire quand tout leur échappe. »

    Gladys Marivat, Le Monde des livres

     

    « Fable universelle à la saveur d’un conte cruel, La Prière des oiseaux mêle à la beauté d’une histoire d’amour blessé une méditation sur la capacité d’un individu à s’affranchir de son destin. »

    Laëtitia Favro, Le Journal du dimanche

     

    « Un récit captivant dans une langue magnifique et onirique, emportant le lecteur à travers la mythologie nigériane. »

    Isabelle de Gaulmyn, La Croix

     

    « Un splendide roman d’amour […] un incroyable talent de conteur »

    Baptiste Liger, Lire

     

    « Chigozie Obioma compose une tragédie magistrale […] On retrouve, chez Chigozie Obioma, cette langue de conteur africain, imbibé de traditions transgénérationnelles. »

    Kerenn Elkaïm, Livres Hebdo

     

    « Ce livre c’est à la fois une réflexion sur la langue, celle qui sépare les puissants des petits, les blancs des noirs aussi, et une réflexion sur la mort, la réincarnation, la fragilité de l’être humain pris dans les filets du destin. »

    Augustin Trapenard, Canal +, 21 cm de +, 18 janvier 2020

     

    « Un nouveau roman splendide […] Un conte moderne qui donne à entendre « l’orchestre des minorités » symbolisant ceux qui vivent relégués dans les marges, tous ceux qu’on a réduits au silence et qui ont été dépouillés de toute dignité. Cette tragi-comédie déploie aussi avec inventivité les croyances et les spiritualités de la civilisation des « grands anciens » qui guident encore les humains et jouent un rôle important dans La Prière des oiseaux. »

    Sarah Gastel, Librairie Terre des Livres (Lyon), Page des Libraires

Vidéo | Babelio : interview de Chigozie Obioma
Podcast Villa Gillet - Écrire son destin
À propos de l'auteur
Existe aussi
Du même auteur
Plus de titres
À découvrir