L’Âme et la corde -
  • feuilleter
  • Musique
  • Date de parution : 24/10/2013
  • Format : 14 x 20,5 cm, 320 p., 20.00 €
  • ISBN 978-2-283-02514-7
L’Âme et la corde
Ivry Gitlis

Né à Haïfa dans la Palestine mandataire, Ivry Gitlis réclame un violon à l’âge de cinq ans, et son entourage se cotise pour lui en offrir un. Remarqué par Bronisław Huberman, l’enfant prodige s’installe bientôt à Paris : premier prix du Conservatoire à treize ans, il étudie avec les plus grands maîtres (Flesch, Enesco, Thibaud) en Belgique, à Londres et à Paris. C’est le début d’une carrière de violoniste la plus libre et anticonformiste qui soit. Sa participation au concours Marguerite Long-Jacques Thibaud est ainsi l’occasion d’un scandale mémorable.
Ce musicien hors normes, qui sera le premier artiste israélien à se produire en URSS, ne connaît pas de frontières et est aussi heureux dans le répertoire classique que dans le jazz ou la musique tzigane. En 1972, il fonde le festival de Vence, célèbre pour le caractère novateur de sa programmation. Il continue à donner des concerts, et depuis une trentaine d’années se rend souvent au Japon où il est adoré du public.
L’Âme et la Corde est l’autobiographie de cet homme exceptionnel. Ivry Gitlis y raconte avec une passion et un style inimitable ses relations à son instrument, la musique, le public. On y découvre la personnalité attachante de l’un des violonistes les plus prodigieux de notre siècle.

À propos de l'auteur
Du même auteur
Plus de titres